Phalaenopsis zhejiangensis(Schuit., 2012)
 
Phalaenopsis de la province de Zhejiang

 

Origine : Chine
Synonymes

Nothodoritis zhejiangensis (Z.H.Tsi, 1989)

Doritis zhejiangensis (T.Yukawa & K.Kita, 2005)

Plante épiphyte miniature à port retombant. Racines nombreuses, fines, plus ou moins aplaties, glabres, vertes. Tige très courte. Feuilles peu nombreuses, 1 à 3, caduques, légèrement coriaces, vertes, à marge ponctuée de pourpre, obovales ou obovales-oblongues, à base fortement rétrécie de 6,8 x 2,1 cm. Tige de l'inflorescence retombante, non ramifiée, solitaire, fine, longue de 8 à 13 cm, verdâtre ; rachis de 5 à 8 cm de long portant jusqu'à 19 fleurs ; bractées lancéolées longues de 2 à 3 mm, vert-jaunâtre ; pédicelles long de 1cm, brun. Fleur petite aux segments nervurés ; sépale médian ovale-elliptique, concave, recouvrant complétement la colonne, à apex obtus et à base légèrement rétrécie, de 6 x 3 mm ; sépales latéraux obliquement ovale, à apex obliquement tronqué, à base très rétrécie, aussi long et deux fois plus larges que le sépale médian ; pétales obovale, à apex obtus, à base rétrécie de 5 x 2,5 mm ; labelle trilobé ; lobes latéraux érigés, avec un sillon longitudinal ; lobe médian subhorizontal, caréné, à apex bilobé, aigu et recourbé. Colonne longue de 5 mm, subcylindrique, avec à la base un appendice subulé ; stigmate près de la base de la colonne ; rostellum plus long que la colonne à apex bilobé et recourbé.
Observations
Sépales et pétales blancs striés irrégulièrement de mauve ; lobes latéraux du labelle blancs à apex mauve ; lobe médian blanc taché de mauve ; partie ventrale de la colonne jaune-verdâtre. Plante endémique de la région du Zhejiang en Chine, découverte entre 300 et 900 mètres d'altitude, en forêt ouverte ou en lisière, en épiphyte sur Ginkgo biloba et Cryptomeria fortunei. La plante originale a été collectée à 350 mètres d'altitude.
Historique
Le genre Nothodoritis est un genre monospécifique qui a été créé en 1989 par Tsi Zhan-Huo pour y placer Nothodoritis zhejiangensis, plante découverte dans la région montagneuse de Xitianmu proche de la ville de Linan à 150 km au sud de Shanghai. Tsi a comparé ce nouveau genre au genre Doritis ; il en diffère par le labelle non pédicellé, l'appendice de la colonne, le pied de la colonne très court et le rostellum très allongé ; il s'en rapproche par la structure de l'anthère. Pour Yukawa cette espèce devrait être transférée dans le genre Doritis.
Les caractères morphologiques de Phalaenopsis lowii le rapprochent de Nothodoritis zhejiangensis; des analyses moléculaires viennent confirmer cette parenté (Yukawa et al, 2005) et cette plante a été transférée dans le genre Phalaenopsis par Schuiteman mais l'hypothèse a aussi été émise par Christenson dès 1995 (" The Phalaenopsis newsletter ") que P. lowii puisse être transféré dans le genre Nothodoritis.
 
Précédent Suivant