Phalaenopsis mirabilis (Schuit., 2007)
 
Phalaenopsis admirable

 

Origine : Thailande, Chine (Yunnan)
Synonymes

Lesliea mirabilis (Seidenf.,1988)

Doritis mirabilis (T.Yukawa & K.Kita, 2005)

Plante épiphyte naine. Racines nombreuses, bien développées. Tige très courte. Feuilles peu nombreuses, 1 à 2, petites, ovales, aigues, de 3 à 3,5 cm x 1,5 à 1,8 cm. Tige de l'inflorescence courte, mince, cylindrique, pendante ou subérigée, de teinte violacée, plus courte que le feuillage, rachis plus long que le pédoncule, droit, portant de nombreuses fleurs ; bractées triangulaires, aiguës ; pédicelles minces, vert olive clair, longs de 5 à 6 mm. Fleur de forme atypique, de 12 mm d'envergure ; sépale médian ovale, aigus, concave, recouvrant partiellement la colonne de 2,5 x 2 mm ; sépales latéraux largement attachés au pied de la colonne, obtus, de 2,5 x 2 mm ; pétales oblong, obtus, attachés à la base de la colonne, aussi long que les sépales et plus larges, 0,7 mm ; labelle trilobé largement attaché au pied de la colonne, lobes latéraux obliquement tronqués, se terminant en pointe dirigée vers l'avant, base du lobe médian formant un sac sans appendices internes, apex du lobe médian aigu, à marge irrégulière ; disque orné d'un cal charnu formé de trois dents, les deux dents latérales à apex bilobé plus développées que la dent centrale arrondie.
Section du labelle (Opera Botanica)
Fleur d'après Opéra Botanica
Colonne longue de 1 à 2 mm, quelque peu élargie au sommet.

Sous la cavité stigmatique, sur la face ventrale de la
colonne on peut observer trois petites dents arrondies.
Dessins d'après Opéra Botanica
Observations
Segments verdâtres ; cal du labelle rose ; lobes latéraux jaune clair ; lobe médian blanc taché de rose. le premier exemplaire de cette plante a été collecté dans une province montagneuse du nord de la Thaïlande, puis elle a ensuite été collectée au sud de ce pays, vraisemblablement dans des conditions climatiques différentes. En Chine P. mirabilis a été observé dans le Yunnan à un altitude d'environ 600 mètres près de la frontière du Myanmar, non loin de la ville de Jinghong dans la réserve naturelle de Naban River Watershed.
 
Historique
P. mirabilis a d'abord été décrit en 1988 sous le nom de Lesliea mirabilis à partir d'une plante récoltée en Thaïlande en 1967 ; cette plante présentait des caractéristiques permettant de la classer dans plusieurs genres mais aucun ne correspondait parfaitement. Ne voulant pas créer un nouveau genre monotypique dans la sous-tribu des Aeridinae, Gunnar Seidenfaden avait retardé sa publication dans l'espoir de trouver un genre existant dans lequel la placer. Cette plante était proche
du genre Kingidium car la fleur portait 4 pollinies inégales groupées par deux, un hypochile en forme de sac et que le pied de la colonne était court mais distinct ; les lobes latéraux du labelle étaient ornés intérieurement d'appendices et la base de l'épichile portait un cal. L'aspect général de la plante correspondait aussi à celui d'un Kingidium ; des racines fortes, une tige très courte et quelques feuilles larges etplutôt flasques. Cependant, d'autres caractéristiques telles que des détails de la colonne ou de l'anthère ne correspondaient pas. Sans solution satisfaisante, Seidenfaden se résolut à créer pour cette plante le genre Lesliea en l'honneur de Leslie A. Garay un botaniste américain. Par la suite T. Yukawa, K. Kita et al transférèrent cette plante dans le genre Doritis puis Schuiteman la plaça dans le genre Phalaenopsis en 2007 en s'appuyant sur les analyses moléculaires de Yukawa. Cependant, si la forme et la taille de l'éperon ne paraissent pas des arguments suffisants pour maintenir cette plante dans un genre séparé, d'autres observations peuvent venir étayer un point de vue contraire ; la présence d'une membrane située à l'apex du caudicule et venant séparer les pollinies, les sépales latéraux fixés le long du pied de la colonne et le pied de cette colonne ornementé de trois petites dents arrondies font de cette espèce un phalaenopsis particulier.
 
Relevés climatiques de la station de Menghan, au yunnan, à 534 mètres d'altitude.
moyenne annuelle
jan.
fev.
mars
avr.
mai
juin
jui.
aout
sept
oct.
nov.
dec.
températures diurnes moyennes (°C)
30
24
26
32
35
33
30
30
31
31
28
27
25
Moyenne températures nocturnes (°C)
17
10
10
12
16
20
22
22
21
21
19
15
11
Pluviométrie moyenne (mm)
1430
20
60
200
160
280
330
160
70
60
40
Humidité relative moyenne (%)
81
85
83
69
65
72
83
85
86
85
88
87
87
 
Précédent Suivant