Phalaenopsis minor (F.Y. Liu 1988)
 
Phalaenopsis petit
 
Origine : Chine (Yunnan)
Pas de synonyme mais considéré lui même comme synonyme de P. wilsonii
Plante épiphyte, racines nombreuses, aplaties, verruqueuses. Tige courte. Feuilles peu nombreuses, 1 à 2, bien étalées, obliquement elliptiques, longues de 3,6 à 7 cm, larges de 1,5 à 2,9 cm, apex obliquement aiguë. Tige florale pouvant atteindre 30 cm, souvent plus courte, simple ou ramifiée, portant de 2 à 18 fleurs. Bractées ovales. Fleurs petites, sépale dorsal oblong ou spatulé-oblong, obtus ; sépales latéraux plus ou moins spatulés-obovales, obtus, à base fortement rétrécie ; pétales spatulés-obovales, obtus. Labelle trilobé, lobes latéraux oblongs, érigés, dentelés ; lobe médian obcordé (qui a la forme d'un cœur renversé), émarginés, orné d'une carène se transformant en callus subovoïde ; disque entre les lobes médians agrémenté d'une paire de callus bifides superposés, le callus postérieur divergent.
Colonne légèrement arquée.
Observations
Les fleurs roses clair semblent identiques à celles de P. wilsonii. La couleur du labelle, améthyste, est également similaire. Les fleurs sont décrites comme étant plus petites et le dessin du labelle qui accompagne la description de F.Y. Liu présente certaines similarités avec le dessin du labelle de P. wilsonii dans le livre de Sweet, " the Genus Phalaenopsis ". Cependant, les lobes latéraux du labelle ne sont pas entiers et apparaissent largement déchiquetés sur le dessin comme sur la photo du labelle ci-dessus.
La plante qui a servi à la description a été récoltée à 1500 mètres d'altitude dans le xian de Malipo à la frontière vietnamienne.

Une grande confusion perdure entre Phalaenopsis wilsonii et les espèces considérées comme synonyme, P. minor et P. chuxiongensis, toutes deux décrites par la botaniste chinoise Lyu dans une publication parfois jugée :"obscure, largement inconnue et inaccessible à la communauté horticoles". Comme on peut le voir sur ces deux photos qui proposent deux plantes vendues sous le nom de Phalaenopsis wilsonii et qui ne doivent pas en être il y a du travail pour les botanistes.
Le nom des fleurs illustrées par les photos qui figurent dans ce site peut évoluer dans les années qui viennent. Même si les 2 dessins ci-dessous montrent certaines similitudes, la simple observation des labelles et de leurs callus démontre qu'il s'agit d'espèces différentes de P. wilsonii.
Les deux fleurs montrent des labelles différents
La fleur du haut montre des sépales latéraux divergents, alors que la fleur du bas montre des sépales latéraux subparallèles. La forme de ces sépales est aussi très différente.
Illustration de Phalaenopsis minor (d'après Liu)
Illustration de Phalaenopsis chuxiongensis (d'après Liu)
 
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative à Mabai (xian de maguan) à 1507 mètres d'altitude
moyenne annuelle
jan.
fev.
mars
avr.
mai
juin
jui.
aout
sept
oct.
nov.
dec.
températures moyennes (°C)
19,3
11,7
13,4
17,4
20,9
23,5
24,3
24,6
24
22,6
19,9
16,2
13
Pluviométrie moyenne (mm)
1312,7
24,5
24,5
39,3
83,8
152,3
192,1
235,6
249
162
89,4
48,5
18,8
Humidité relative moyenne (%)
79,9
81,1
80,1
75,9
76,7
77,9
80,9
82,2
82,2
81,3
81,2
80,8
79
Précédent Suivant