Phalaenopsis malipoensis (Z.J. Liu & S.C. Chen)
   
Phalaenopsis du district de Malipo dans la province du Yunnan
 
Origine : Chine (sud-est Yunnan), Assam, Vietnam ?
Pas de synonyme connu
 
  Plante épiphyte. Racines charnues, aplaties, de plus de 50 cm de long. Tige courte complétement recouverte par la base des feuilles. Feuilles peu nombreuses, de 3 à 5, moins pendant la saison sèche, oblongues ou elliptiques, de 4,5 à 7 cm de long sur 3 à 3,6 cm de large, à apex obliquement obtus ou aiguë. Tiges florales souvent multiples, courtes, de 8 à 15 cm, subérigées ou arquées, portant jusqu'à 10 fleurs. Bractées triangulaires-lancéolées, acuminées.
Fleurs petites, plus ou moins 1,5 cm; sépale médian oblong-elliptique à apex obtus; sépales latéraux obliquement ovales-elliptiques, plus courts mais beaucoup plus larges que le sépale médian, quelquefois dorsalement carénés, peu réfléchis; pétales spatulés ou presque obovales, arrondis à l'apex; labelle indistinctement trilobé, lobes latéraux érigés, sublancéolés, entourant un cal conique ; lobe médian mobile, aussi long que les pétales, grossièrement triangulaire, plus large que long ; disque orné d'un cal bifurqué, charnu, se terminant par deux appendices filiformes et recouvrant partiellement un second cal tridenté aux deux appendices externes fins et filiformes, longs de 3 mm; colonne courte, charnue, blanche.
Détails du labelle (d'après L.J. Chen)
Détails du labelle
Observations
Sépales et pétales blancs ou blanc verdâtre parfois fortement teintés de jaune; labelle blanc avec une large macule orange ou jaune teintée de brun, disque teinté de brun; cal entre les lobes latéraux teinté de brun; colonne blanche avec deux taches brunes en croissant de lune ou semi-orbiculaires à la base.
Pousse en forêts ouvertes ou en lisières de forêt entre 600 et 1300 mètres d'altitude, parfois en colonie avec P. lobbii f. vietnamensis. Floraison avril/mai. En Assam P. malipoense a été observé dans une région au climat tropical humide, aux étés chauds et aux hivers secs et froids.
En culture les feuilles de cette espèce sont d'un vert grisâtre avec des mouchetures vertes.
 
Historique
Cette espèce a été découverte en mai 2004 par Liu Zhong-Jian de Wuongshan Nurseries à Shenshen. Elle a été considérée comme un chainon entre P. wilsonii et P. gibbosa ou P. thailandica. La multiplication artificielle a immédiatement été pratiquée ; les premières plantes propagées in vitro ont fleuri dés 2007 aux Pays-Bas mais cette espèce demeure encore relativement rare dans les collections. En Assam P. malipoense a été découvert dans le " Garampani Wildlife Sanctuary ", près de la ville de Golaghat en mars 2011. Selon certaines sources P. malipoensis serait originaire du Vietnam situé à quelques kilomètres de Malipo, mais le collecteur de cette espèce l'aurait livré à un horticulteur établi en Chine.
 
Variétés botaniques
Phalaenopsis malipoensis f. aurea (O.Gruss, 2012). Segments jaunes à base blanche. Attention, une plante de Phalaenopsis malipoensis qui fleurit blanche une année peut fleurir jaune l'année suivante, c'est la cas de celle que j'ai pu cultiver...
 
Culture
Cette plante semi-miniature peut être cultivée en épiphyte mais la culture en pot ajouré ou non lui réussit parfaitement si le support de culture est bien drainant. Un climat tempéré ou chaud lui convient bien et la végétation ne marque aucune période de repos. Dans le midi de la France la floraison est printanière ou hivernale. Dès la seconde floraison la plante est capable de produire deux ou trois tiges simultanément.
 
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative à Jorhat, Inde, à 86 mètres d'altitude.
jan.
fev.
mars
avr.
mai
juin
jui.
aout
sept
oct.
nov.
dec.
températures diurnes (°C)
21
22
26
27
29
31
31
31
31
28
25
22
Moyenne températures nocturnes (°C)
10
12
15
18
22
24
25
25
24
21
15
10
Pluviométrie moyenne (mm)
30
50
110
250
300
380
450
410
300
130
30
10
Humidité relative moyenne (%)
83
77
75
75
83
85
83
85
87
85
86
87
 
Précédent Suivant