English version
Phalaenopsis regnieriana (Rchb.f 1887)
 
                                Phalaenopsis de Régnier
                                  Origine :Thaïlande
Synonymes principaux

Doritis regnieriana (Holtht.1965)

Phalaenopsis esmeralda var. regnieriana (J.J.Smith 1919)

Doritis pulcherrima var. regnieriana (Aver. 2009)
Phalaenopsis regnieriana f. aurea (Biais & al. 2011)
 
      Plante terrestre formant des touffes.
    Racines nombreuses, rigides disposées en couronnes régulières autour de la tige.
    Feuilles oblongues à elliptiques, aiguës, concaves. Longues de 15 cm et large de 3 cm.
     Pédoncule érigé de 50/60 cm.
      Sépale dorsal elliptique à elliptique-obovale à base étroite, obtus arrondi. Sépales latéraux décurrents, sub-triangulaires à ovales, obtus, légèrement plus courts que le sépale dorsal, mais plus large. Pétales similaires au sépale dorsal.
      Labelle trilobé. Lobes latéraux légèrement dirigés vers le devant, lancéolés. Lobe médian tri lobulé, lobules latéraux petits, sub-orbiculaires, obtus, arrondis. Lobule médian oblong-ovale, obtus, arrondis. Callus bifide.
      Colonne droite, vigoureuse. Pédicelle de 1,6 cm.
 
 
 
   
   
   
   
   
 
Observations

    Très proche du Phalaenopsis pulcherrima, la différence se fait au niveau des lobules très petits chez Phalaenopsis regnieriana et surtout par son callus bifide.
     Absent des cultures, cette espèce n'est réputée connue qu'en échantillon d'herbier. En fait, la plante connue sous le nom de Doritis pulcherrima var Supaporn présente un callus bifide et serait donc un Phalaenopsis regnieriana.

 
 
Historique
 
     Quelques commentaires à son propos sont à signaler dans le numéro 152 d'août 1905 de l'Orchid Review.

 

 
Précédent Suivant