En janvier 2018 la liste de kew reconnait 22 synonymes de Phalaenopsis pulcherrima dont il est vrai beaucoup de variétés ou de forme.
Pour rappel, les espèces peuvent être subdivisées en sous-espèces, en variétés ou en formes :
- une sous-espèce (abréviation : subsp.) présente une différence génétique notable avec la sous-espèce typique ; elle en est isolée en outre par sa répartition géographique, son écologie ou sa phénologie ;
- une variété (abréviation : var.) présente également une différence génétique avec l'espèce typique, mais n'en est isolée ni par sa répartition géographique, ni par son écologie, ni par sa phénologie ;
- une forme (abréviation : f.) présente une différence génétique mineure, qui n'est pas stable dans la descendance ; les formes ne sont pas retenues dans la classification taxonomique, mais elles sont importantes pour les collectionneurs et les horticulteurs.

Les horticulteurs prennent des libertés avec ces concepts et nomment facilement variété une plante qui présente quelques différences : par exemple P. equestris f. alba pour un botaniste sera souvent appelé P. equestris var. alba par un horticulteur. Le botaniste considère que l'espèce P. equestris a un statut établi et qu'une forme blanche n'est qu'une variante accidentelle qui peut survenir un grand nombre de fois pendant la durée de vie de l'espèce et qui ne se transmet pas intégralement dans la descendance : dans les conditions naturelles, cette variante disparaît généralement vite, par croisement avec des formes colorées. Pour un horticulteur une variante blanche prend au contraire beaucoup d'importance ; il peut la multiplier et la valoriser.

Pour Phalaenopsis pulcherrima (1933), nous avons donc:
Doritis pulcherrima (1833)
Phalaenopsis esmeralda (1874)
Phalaenopsis esmeralda var. albiflora (1877)
Phalaenopsis antennifera (1879)
Phalaenopsis esmeralda var. candidula (1890)
Phalaenopsis esmeralda var. rubra (1892)
Phalaenopsis mastersii (1897)
Phalaenopsis esmeralda var. punctulata (1904)
Doritis pulcherrima var. caerulea (1969)
Doritis pulcherrima f. alba (1999)
Doritis pulcherrima f. albiflora (1999)
Doritis pulcherrima f. caerulea (1999)
Phalaenopsis pulcherrima f. alba (2001)
Phalaenopsis pulcherrima f. albiflora (2001)
Phalaenopsis pulcherrima f. caerulea (2001)
Doritis pulcherrima f. apiculata (2009)
Doritis pulcherrima var. apiculata (2009)
Doritis pulcherrima var. laotica (2009)
Doritis pulcherrima f. nivea (2009)
Doritis pulcherrima f. purpurea (2009)
Doritis pulcherrima f. cinnabarina (2013)
Doritis pulcherrima var. marmorata (2014)
Phalaenopsis pulcherrima a été transféré du genre Doritis au genre Phalaenopsis par J.J.Smith dans Repertorium specierum novarum regni vegetabilis 32: 366 en 1933.
J.J. Smith est suivi dans un premier temps par Holttum dansThe Orchids of Malaya alors que les botanistes français Gagnepain et Guillaumin maintiennent le genre Doritis. Cependant, en 1965, après avoir étudié du matériel vivant et comparé les travaux de Reichenbach et de Lindley, Holttum confirme la conspécificité des taxa mais maintient le genre Doritis qui avait été créé par Lindley dans Genera and Species of Orchidaceous Plants en 1833 (voir ci-dessous) à partir d'un échantillon sec et d'un dessin.
En 1874, à partir de plantes récoltées par Godefroy-Lebeuf, Reichenbach fils avait décrit Phalaenopsis esmeralda dans Gardener's Chronicle, nouvelle série, 2: 582, maintenant considéré comme synonyme de Phalaenopsis pulcherrima.
Il décrivait aussi une variété rose au labelle pourpre avec Phalaenopsis esmeralda var. albiflora dans Otia botanica Hamburgensia : 35 en 1877 à partir d'une plante cultivée chez Lüddemann à Paris.
En 1879 Reichenbach fils récidivait en décrivant Phalaenopsis antennifera, un autre synonyme de Phalaenopsis pulcherrima, dans Gardener's Chronicle, nouvelle sèrie, 11: 398.
Rolfe décrivait en 1890 Phalaenopsis esmeralda var. candidula dans Lindenia 6: 49.
Phalaenopsis esmeralda var. rubra a été cité comme variété horticole par le botaniste allemand Berthold Stein dans Orchideenbuch 506 (1892). Phalaenopsis mastersii, autre synonyme de Phalaenopsis pulcherrima, est décrit par les botanistes britanniques King & Pantling dans The journal of the Asiatic Society of Bengal en 1897.
RETOUR