Phalaenopsis pulcherrima (J.J Smith 1933)
 
Phalaenopsis très beau
(du latin pulcher, très beau, à rapprocher de Phalaenopsis pulchra)
Origine : Espèce très cosmopolite que l'on trouve depuis le nord-est de l'Inde à la Chine du sud, en passant par la péninsule malaise et Borneo, le Myanmar, la Thaïlande, le Vietnam.
Synonymes principaux

Doritis pulcherrima (Lindl. 1833)

Phalaenopsis esmeralda (Rchb.f. 1874)

Phalaenopsis antennifera (Rchb.f. 1879)

Phalaenopsis esmeralda var. rubra (Hort 1892)

Phalaenopsis mastersii (King & Pantl. 1897)

Phalaenopsis ubonensis (Gruss, 2014)
Pour mémoire, cette plante apparaît aussi sous le nom de Doritis pulchella dans l'ouvrage de Maurice Vacherot "Les Orchidées" de 1957

 

     Plante terrestre formant des touffes.
    
Racines nombreuses, rigides disposées en couronnes régulières autour de la tige.
     Feuilles oblongues à elliptiques, aiguës, concaves. Longues de 15 cm et large de 3 cm.
      Pédoncule érigé de 50/60 cm.
      Sépale dorsal elliptique à elliptique-obovale à base étroite, obtus arrondi. Sépales latéraux sub-triangulaires à ovales, obtus, légèrement plus courts que le sépale dorsal, mais plus large, tournés vers l'arrière. Pétales similaires au sépale dorsal.
    
Labelle trilobé. Lobes latéraux légèrement dirigés vers le devant, lancéolés. Lobe médian tri lobulé, lobules presque égaux, avec les lobules latéraux érigés, elliptiques, obtus, arrondis. Lobule médian ovale, obtus à sub-aigu, défléchi. Callus simple, petit, arrondi.
    
Colonne droite, vigoureuse ornée à la base de deux prubérances en forme d'aile.
       Pédicelle de 1,6 cm.
Observations
 
     Fleurs mauves à violet/rouge. Lobe antérieur pourpre rayé longitudinalement de blanc ou de rose pâle. Lobules érigés du lobe médian orange. Disque et colonne blancs.
     On le trouve du niveau de la mer jusqu'à une altitude de 1200 mètres, parfois directement sur un sol sableux ou sur des rochers.
Comme les autres plantes de cette section, Phalaenopsis pulcherrima demande plus de lumière que les autres espèces et fleurit essentiellement en été.
      Cette plante a été décrite comme pouvant être à feuillage caduc.
 
Historique
 
     Espèce introduite en Europe en 1874 par Godefroy-Lebeuf, horticulteur à Argenteuil et dans le même temps par Low en Angleterre.
pour en savoir plus, un article de l'Orchid Review de 1945.
 
Variétés botaniques
 
 
Phalaenopsis pulcherrima f.alba.(Christenson 2001)
     Synonyme : Doritis pucherrima f.alba (Gruss & Roeth 1999)
     Fleur blanche, exception faite de marques jaunes sur le callus, les lobules et les lobes latéraux.

Phalaenopsis pulcherrima f.albiflora.(Christenson 2001)      Synonymes : Phalaenopsis esmeralda var.albiflora. (Rchb.f 1877) Doritis pulcherrima f.albiflora.(Roeth & Gruss 1999)
     Sépales et pétales blancs, labelle rose.

Phalaenopsis pulcherrima f.coerulea.(Christenson 2001)      Synonymes : Doritis pulcherrima var. coerulea.(Fowlie 1969)Doritis pulcherrima f. coerulea (Gruss & Roeth 1999)
     Fleurs violet/bleu.
   Encore un bleu de jardinier comme disait Alphonse Karr.
Phalaenopsis pulcherrima f.alba.
   
Phalaenopsis pulcherrima f.coerulea.
 
     Cette espèce étant extrèmement versatile de très nombreuses variantes cohabitent à côtè des variètés botaniques officiellement reconnues.
 
 
Précédent Suivant
English version