Phalaenopsis pantherina (Rchb.f 1864)
 
Phalaenopsis panthère
 (Reichenbach décrivit une plante jaune tachée de points rouges, d'où le nom attribué à cette espèce)
Origine : Bornéo, Sarawak, îles Labuan
Synonymes principaux

Polychilos pantherina (Shim 1982)

Par erreur Phalaenopsis luteola (Burb 1880)

Description originale du Phalaenopsis pantherina (Botanische Zeitung 1864 page 298)
Phalaenopsis pantherina est considéré par quelques botanistes comme synonyme de Phalaenopsis cornu-cervi
 
     Plante épiphyte ou litophyte à racines charnues, moyennement nombreuses, glabres, grisâtres, aux extrémités vertes.
     Feuilles assez nombreuses, charnues, vertes, oblongues, ligulées ou oblongues-lancéolées, obtuses, quelquefois bilobées à leur extrémité, longues de 18 à 20 cm., larges de 4 à 5 cm., carénées à la face inférieure.
     Pédoncule vert, dressé ou légèrement arqué, deux fois plus long ou plus que les feuilles, cylindrique, rachis aplati et en zigzag, parfois ramifié. Bractées ovales-cucullées, se terminant en crochet, de plus de 5 mm.
     Les fleurs de 5 cm. de haut sur 4 cm. de large, sont peu nombreuses, de forte texture, les segments sont largement étalés, cireux. Sépale dorsal lancéolé ou lancéolé-elliptique, aigu, dorsalement caréné à l'apex, révoluté vers la base. Sépales latéraux obliquement lancéolés-subspatulés, aigus, également carénés dorsalement vers l'apex, fortement asymétriques, une fois et demi plus larges que le sépale dorsal et un peu plus longs. Pétales presque à angle droit avec le sépale dorsal, identiques à ce dernier, mais un peu plus court et moins carénés dorsalement à l'apex. Révolutés à la base.
     Labelle plus court que les pétales (2/3), trilobé. Lobes latéraux dressés et parallèles sub-quadrangulaires, à apex tronqué. Le lobe médian est d'abord étroit, puis il s'élargit brusquement pour former une ancre aux côtés extérieurs légèrement et irrégulièrement dentelés. Apex caréné à la face inférieure. Le centre du lobe antérieur est orné d'un petit callus légèrement poilu.

     Au confluent des lobes latéraux et du lobe médian, on observe une gibbosité semi-circulaire horizontale. Le centre de cette gibbosité est orné d'un appendice érigé, oblong-linéaire, aplati latéralement, tronqué, blanc taché de mauve. Une autre structure charnue est légèrement en retrait de cette gibbosité. Chaque côté de cette formation est ornée d'un cil allongé entourant de part et d'autre l'appendice précédent. Au centre, jaune, on distingue aussi une petite dent.
     La colonne est courte, 8 mm., cylindrique, arquée, légèrement dilatée vers l'apex et jaune. Elle est ornée à la base d'une petite protubérance brune bidentée de part et d'autre de la colonne.
     Pédicelle de 15 mm.

                        Observations
Phalaenopsis pantherina. Détails du labelle (Sweeet)
     Sépales et pétales jaune verdâtre à verts, fortement ponctués et barrés de brun ou de brun/cinabre. Lobes latéraux du labelle blanc, striés intérieurement de mauve, marginé et légèrement pointillés de mauve à la base, intérieurement et extérieurement.
       Le Phalaenopsis pantherina se retrouve fréquemment sur les parties élevées de la canopée où il se retrouve exposé à une luminosité relativement importante. Il a été observé du niveau de la mer jusqu'à 800 mètres d'altitude. La floraison se fait tout au long de l'année, avec un pic au printemps et au début de l'été.
     On distingue facilement le Phalaenopsis pantherina du Phalaenopsis Mannii par le long isthme qui rattache le lobe antérieur du labelle et l'insertion à angle droit entre les pétales et le sépale dorsal.
      Il faut prévoir un peu d'espace pour permettre le développement harmonieux des longues hampes florales et profiter au mieux de la très longue floraison de cette espèce.

      Culture facile. Il a besoin d'un peu plus de lumière que les autres Phalaenopsis et supporte éventuellement une atmosphère un peu plus sèche. Rare dans les collections.
Détails du labelle et de l'isthme
   
 
 
Il diffère du Phalaenopsis cornu-cervi par la forme du labelle. Ci-dessous à gauche Phalaenopsis pantherina.
   
Tige aplatie typique de Phalaenopsis pantherina. Ces hampes perdurent et fleurissent pendant plusieurs années.
Difficile à obtenir par semis, le Phalaenopsis pantherina est normalement généreux en keikis
Vue générale de la plante
 
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative dans le nord de Bornéo, niveau de la mer région de Labuan
 
Précédent Suivant