Phalaenopsis micholitzii (Rolfe 1890)
 
Phalaenopsis de Micholitz
Origine : Philippines (Mindanao)
Synonyme

Polychilos micholitzii (Shim 1982)

     Plante épiphyte aux racines nombreuses, souples, glabres.
     Tige très courte, complètement recouverte par l'imbrication de la base des feuilles.
     Feuilles charnues, arquées, pendantes en position naturelle, à base rétrécie, obovales, aiguës ou obtuses, longue de plus de 16 cm., large de plus de 6 cm.
     Pédoncule, unique ou nombreux, très court, érigé ou arqué, ne dépassant pas 5 cm. avec un rachis légèrement en zigzag.
 

     Bractées distiques, cucullées, aiguës, de 5 mm.
     Fleurs peu nombreuses de 6 cm, s'épanouissant plutôt successivement. Sépales et pétales bien étalés. Sépale dorsal elliptique ou ovale-elliptique, aigu, à apex canaliculé. Sépales latéraux obliquement ovales, aigus ou sub-acuminés, à apex canaliculé, un peu plus larges que le sépale dorsal. Pétales à base étroite puis brutalement ovales-elliptiques, obtus ou subaigus.     Labelle charnu, trilobé, un peu plus court que les pétales. Lobes latéraux à base triangulaire, falciformes, ornés de callosités en leur milieu. Lobe médian à base étroite puis sub-rhomboïde ou ovale-rhomboïde, obtus et quelquefois un peu renflé à l'apex, à bords grossièrement dentelé.


Labelle de Phalaenopsis micholitzii (Sweet)

      Le renflement de l'apex s'effile vers l'arrière en une carène longitudinale. Le centre du lobe médian est couvert de longs poils grossiers très disséminés. Disque entre les lobes latéraux orné de deux callus superposés, cylindriques, charnus, bifurqués. Le callus supérieur bidenté sur son avant est complètement intégré dans le callus inférieur.
     Colonne charnue, cylindrique, quelque peu dilatée à la base, longue de 12 mm.
    
Pédicelle de 3 cm

Phalaenopsis micholitzii. Dessin de R.C. Aguilar dans Philippine Journal of Science 1947
 
Observations

     Segments blancs, crème ou verdâtres avec un callus orangé sur les lobes latéraux.
    
Floraison automnale.
    
Peu collectée, cette espèce est restée rare en culture. On le trouve entre le niveau de la mer et une altitude de 450 mètres. La dernière collecte de plantes naturelles daterait du début des années 1990. Les plantes actuellement sur le marché seraient toutes issues de cette dernière collecte. Nous nous trouvons en prèsence d'une plante qui n'aurait été collecté que deux fois, en 1889 puis en 1990.

 

 
Historique
 
     Cette espèce a été introduite en culture dés 1889 par Sander. Elle porte le nom du collecteur qui l'a découverte, Wilhelm Micholitz (1854-1932). A la suite de circonstances inhabituelles, elle n'a été décrite que plus tardivement. En effet les fleurs envoyées à Reinchenbach pour description furent incluses après la mort de celui-ci la même année dans son herbier qu'une clause de son testament rendait secret pendant 25 ans.
Quelques commentaires à son propos sont à signaler dans le numéro 152 d'août 1905 de l'Orchid Review.
 
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative aux Philippines au niveau de la mer (région de Manille
 
Précédent Suivant

 

 

 

 

 

English version