Phalaenopsis lobbii (Sweet 1980)
 
English version
Phalaenopsis de Thomas Lobb
 
fur Deutsche sprache
Origine : Indes, Bhoutan, Myanmar, Vietnam
 
Synonymes principaux

Phalaenopsis parishii var.lobbii (Rchb.f 1870)

Phalaenopsis listeri (Berkeley 1887)

Polychilos lobbii (Shim 1982)
 
     Plante épiphyte aux nombreuses racines charnues, glabres.
     Tige courte, complètement recouverte par l'imbrication de la base des feuilles.
     Feuilles largement elliptiques, obliquement entaillées à l'apex, pouvant dépasser 13 cm. de long sur 5 cm. de large.
     Inflorescence mince, presque érigée, plus courte que le feuillage pouvant porter une demi douzaine de fleurs.
     Bractées petites, elliptiques, obtuses.
 

Fleurs de 2 cm., à forte texture, presque charnues. Sépale dorsal oblong-elliptique, obtus. Sépales latéraux obliquement ovales ou sub-orbiculaires, obtus. Pétales à base étroite puis obovales-subspatulés, obtus ou arrondis.
      Labelle raccordé par un pétiole court au pied de la colonne, trilobé, un peu plus court que les sépales. Lobes latéraux érigés triangulaire avec une crête charnue, aigus. Lobe médian mobile, à base tronquée, triangulaire à angles arrondis, charnu, concave, à la base agrémentée d'une gibbosité semi-circulaire bien dégagée, à bordure denticulée. A la jonction des lobes latéraux et du lobe médian, on distingue un appendice charnu, plat, profondément divisé en quatre segments filiformes.

Colonne courte, légèrement arquée, longue de 5 mm.

Pédicelle de 15 mm.

Labelle de Phalaenopsis lobbii (Sweet)
 
Observations
 

     Floraison en hiver et au printemps. Sépales et pétales blanc-créme, lobe médian du labelle orné de deux larges bandes verticales noisette ou rouille. La base de la colonne est mouchetée de brun.
    
On le trouve plus précisément au Boutan, en Assam et au Sikkim à une altitude variant de 350 à 450 mètres (Lobb l'aurait découvert à 1500 mètres) avec des étés chauds et humides et des hivers plus frais et secs. Les feuilles sont caducs sur les plantes les plus exposées au froid et celles-ci ne survivent que si leur système racinaire est bien développé et installé. Ce Phalaenopsis demande plus de lumière que la plupart des espèces.

 
     La culture est plus facile si la plante est montée en épiphyte. Dans ce cas une humidité atmosphérique soutenue (autour de 60/70%) et régulière est indispensable.
     Imposer à la plante une période de sécheresse plus ou moins prolongée en culture n'est pas nécessaire pour l'obtention d'une floraison normale.
     En pot, il faut utiliser un support de culture très grossier pour un drainage maximum.
     Fleur parfumée.
 
 
Historique
 
     Découvert en 1845 par T.Lobb dans l'est de l'Himalaya. Longtemps confondu avec le Phalaenopsis parishii, il en diffère pourtant totalement par la structure du labelle.
Variétés botaniques
 

Phalaenopsis lobbii var.flava

Couleur de fond du lobe médian du labelle jaune au lieu de blanc

 
     Phalaenopsis lobbii var.flavilabia
     Lobe médian presque entièrement jaune sans trace de brun.
 
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative dans le nord de        l' Indes, à une altitude de 400 mètres (région deBaghdogra)
 
Précédent Suivant