Phalaenopsis fuscata (Rchb.f 1874)
 
Phalaenopsis brun (du latin fuscus brun)
Origine : péninsule malaise, Bornéo, Philippines?. Les exemplaires actuellement connus proviendraient essentiellement de l'est de Bornéo
Synonymes principaux

Phalaenopsis denisiana (Cogn. 1899)

Polychilos fuscata (Shim 1982)

     Plante épiphyte à tige très courte, complètement recouverte par l'imbrication de la base des feuilles, émettant des racines peu nombreuses, blanchâtres, glabres, peu flexueuses.
     Feuilles étalées ou défléchies, obovales-oblongues ou largement oblongues, assez brusquement aiguës a leur sommet, longuement atténuées dans la partie inférieure, d'un vert foncé, plus ou moins ondulées, atteignant 30 cm. de longueur sur 10 cm. de largeur.
     Pédoncule rigide, étalé ou un peu défléchi, cylindrique, à peine rameux, d'un vert foncé, aussi long que les feuilles ou un peu plus long, portant jusqu'à une douzaine de fleurs, mais plus souvent beaucoup moins.
     Bractées très petites, charnues.
     Fleurs étalées, charnues, larges de 3,5 cm, hautes de 4,5 cm., aux segments bien étalés.
     Sépale dorsal ovale ou ovale-elliptique, le plus souvent obtus, a bords révolutés. Sépales latéraux elliptiques à partir d'une base oblique, obtus, à bords également révolutés, un peu plus grands que le sépale dorsal. Pétale obovale-oblong à elliptique-oblong, obtus, à bords révolutés, un peu plus petits que le sépale dorsal.
 

     Labelle charnu, trilobé, moitié plus court que les sépales latéraux, à partie inférieure très étalée et un peu réfléchie. Lobes latéraux obliquement quadrangulaires, dressés, connivents, à apex tronqué avec deux lobes aigus, portant dorsalement une carène oblique. Lobe médian un peu redressé, ovale ou elliptique, obtus, aplati ou concave, présentant à la partie inférieure une forte crête médiane. Disque à la jonction des lobes latéraux et du lobe médian un appendice charnu, bifurqué, supportant un deuxième callus bilobé, aux lobes divergents.
    
Colonne érigée, charnue, cylindrique, de 7 à 8 mm, a pied assez large.
    
Pédicelle de trois cm.

     
Labelle et colonne de Phalaenopsis fuscata (Sweet)
Observations
 

     La floraison est possible presque toute l'année.
     La couleur de fond des segments est le jaune un peu verdâtre, très maculé de brun/rouge sur la moitié ou les deux tiers inférieurs. Les lobes latéraux du labelle sont blancs avec une petite macule jaune à la base et quelquefois légèrement lignés de mauve ou de violet. Lobe médian jaune orangé strié ou maculé de brun/rouge. Colonne jaunâtre.
     Attention au rempotage, les feuilles sont facilement cassantes.
     Le Phalaenopsis fuscata se développe à l'ombre dans les forêts humides du niveau de la mer jusqu'à une altitude de 500 mètres (1000 mètres selon certain). Il demande une forte humidité atmosphérique permanente, de l'ordre de 85 à 90 %, et une lumière moins abondante que la plupart des autres espèces.
     Quelques commentaires à son propos sont à signaler dans le numéro 152 d'août 1905 de l'Orchid Review.

 
ILLUSTRATION : DICTIONNAIRE ICONOGRAPHIQUE DES ORCHIDEES
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative en Malaisie au niveau de la mer (règion de Kuantan)
 
Précédent Suivant
English version