version espanol
Phalaenopsis floresensis ( Fowl. 1992)
 
Phalaenopsis de l'île de Flores
Origine : Ile de Flores
Pas de synonyme
Localement connu sous le nom de Phalaenopsis rofino et parfois commercialisé sous ce nom

 

     Plante épiphyte à tige courte complètement recouverte par l'imbrication de la base des feuilles.
     Racines charnues.
     Feuilles nombreuses, de 5 à 7, ovales à elliptiques à nervure centrale saillante à la face inférieure du limbe, longues de 8,5 à 14 cm, larges de 3 à 6 cm.Pédoncule vert, plus court que le feuillage portant de deux à trois fleurs. Bractées petites, de 0,4 mm.Sépale dorsal elliptique à apex dorsalement caréné et acuminé.
     Sépales latéraux concaves, elliptiques-ovales, à apex mucroné et acuminé, dorsalement carénés, plus larges que le sépale dorsal. Pétales deux fois plus longs que larges, ovales, un peu plus courts que les sépales et aussi larges que les sépales latéraux, à apex mucroné non acuminé.
 

     Labelle trilobé presque aussi long que les pétales. Lobes latéraux sub-acuminés avec un épaississement central. Lobe médian fortement caréné sur toute sa longueur, orné à sa base de deux callus bifides superposés. Le supérieur plus long que l'inférieur, se terminant au-dessus de la crête du lobe médian. La carène est poilue sur sa moitié antérieure.
     Colonne de 6 à 8 mm à pied élargi.
     L'opercule recouvrant les pollinies est proéminent et en forme de casque grec.

   
Colonne et labelle de Phalaenopsis floresensis
Observations
 

     Fleurs très ronde de couleur crème avec une très légère suffusion de jaune. La base des sépales latéraux est ornée de barres transversales ( 7 à 11 ), d'un brun très clair, fines et presque invisibles à l'oeil nu. Les pétales et le sépale dorsal sont sans taches. Le lobe médian est rosâtre, les lobes latéraux jaunes.
     La floraison se produit essentiellement au printemps et en été.
     La croissance est assez lente.
     Dans la nature, on trouve cette espèce à une altitude comprise entre 300 et 500 mètres, sur des arbres situés près de chutes d'eau ou poussant dans des zones fréquemment inondées, à l'ombre.
    
Pour certains, le Phalaenopsis floresensis est assez semblable au Phalaenopsis amboinensis. Il s'en distingue par sa taille inférieure, l'absence de bandes transversales bien marquées et surtout par la carène du lobe médian qui est double chez le Phalaenopsis amboinensis, et simple chez le Phalaenopsis floresensis. L'absence de pilosité chez Phalaenopsis amboinensis vient aussi confirmer la différence. Il se distingue aussi du Phalaenopsis javanica par l'apex des lobes latéraux bifides chez ce dernier.

 
Historique
 

     La première floraison en culture a eut lieu à l'Arboretum de Los Angeles en mai 1990.
     Ce Phalaenopsis est occasionnellement commercialisé sous le nom de Phalaenopsis Rofino qui est en fait le nom vernaculaire de cette espèce en usage sur l'ile de Flores. Des variantes vert clair sont utilisées sous ce nom pour l'hybridation.

 
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative en Indonésie a une centaine de mètres d'altitude (Région de Manado)
 
Précédent Suivant
English version