Phalaenopsis equestris a fait l'objet de plusieurs descriptions, la liste de Kew en retient une quinzaine. La plante a d'abord été décrite sous le nom de Stauroglottis equestris par le botaniste allemand Schauer dans Novorum Actorum Academiae Caesareae Leopoldino-Carolinae Naturae Curiosorum 19 (Suppl. 1): 432 (1843).
 
 
Avant d'être transféré par Reichenbach fils dans le genre Phalaenopsis en 1850...
 
 
le botaniste anglais Lindley avait décrit Phalaenopsis rosea dans Gardener's Chronicle 1848: 671 (1848). Ci-dessous à gauche. Une illustration du type.
 
 
En 1853 dans le second volume de Paxton's Flower Garden parait une première illustration de la plante.
 
 
Phalaenopsis rosea fait aussi l'objet d'une gravure et d'une description dans Curtis's Botanical Magazine en 1860 avec quelques détails.
 
Par la suite, plusieurs variantes ont été décrites, parfois sous le nom de Phalaenopsis equestris, parfois sous le nom de Phalaenopsis rosea :
          Phalaenopsis equestris var. leucaspis par Reichenbach fils dans le Gardener's Chronicle, nouvelle série, 15: 688 (1881).
          Phalaenopsis rosea var. deliciosa par Burbidge dans Garden 22: 119 (1882).
          Phalaenopsis equestris var. leucotanthe par Reichenbach fils ex Godefroy-Lebeuf dans l'Orchidophile 3: 490 (1883).
          Phalaenopsis rosea var. leucaspis par Rolfe dans Gardener's Chronicle, nouvelle série, 26: 276 (1886).
          Phalaenopsis rosea var. aurantiaca par Gower dans The Garden 41: 216 (1892).
          Phalaenopsis equestris var. alba par H.R.Sweet dans American Orchid Society Bulletin 38: 334 (1969), transformé en  Phalaenopsis equestris f. alba par Christenson dans Phalaenopsis: a monograph: 244 (2001).
          Phalaenopsis equestris var. rosea par Valmayor & D.Tiu dans Philippine orchid review A-V(3): 18 (1983).
          Phalaenopsis equestris f. aurea par Christenson dans Phalaenopsis: a monograph: 245 (2001).
          Phalaenopsis equestris f. cyanochila par O.Gruss dans Orchidee (Hamburg) 52: 749 (2001).
 
Phalaenopsis riteiwanensis, un autre synonyme de Phalaenopsis equestris, fut décrit par le botaniste japonais Genkei Masamune dans Transactions, Natural History Society of Formosa 24: 213 (1934). Ci-après quelques lignes de sa description...
Phalaenopsis riteiwanensis, MASAMUNE, sp. nov. Syn. Stauroglottis riteiwanensis, MASAMUNE, MSS.
Epiphytica, aculis ca. 2cm alta; radicibus filiformibus, glabris; caule brev; dense foliate, vaginis foliorura arete obtectis, foliis carnosis...Si quelqu'un à la suite...
 
RETOUR