English version
Phalaenopsis doweryënsis (Garay & Christ.2001)
 
Phalaenopsis de Dowery
(en référence à l'établissement où la plante a été remarquée,The Dowery Orchid Nursery en Virginie)

Origine
: Sabah

Descriptions originales ici

Synonyme probable

Phalaenopsis rundumensis (P.J.Cribb & A.L.Lamb, 2011)

Description
 
   Plante épiphyte à racines abondantes, plutôt charnues, glabres.
     Tige très courte, comprimée, complètement recouverte par l'imbrication de la base des feuilles.
      Feuilles peu nombreuses( souvent deux), de taille variable, charnues, ovales-elliptiques a elliptiques, obtuses, à apex bilobé, pouvant atteindre 23cm de long sur 10 cm de large, habituellement plus petites.
Pédoncule érigé, plus court que le feuillage, parfois comprimé. Bractées triangulaires-lancéolées, aiguës, de 3 mm.
     Fleurs charnues, sépales identiques, obovales à base étroite, obtus-arrondis. Le sépale dorsal est légèrement plus long que les sépales latéraux. Leur largeur est identique. Pétales elliptiques-obovales à base étroite, obtus arrondis, plus courts et plus étroits que les sépales. Labelle trilobé, aussi long que large (avec les lobes latéraux étalés).
Lobes latéraux érigés, obliquement triangulaire, avec une excroissance en forme de coussin a la marge antérieure.

     Lobe médian à base étroite, arrondie et à apex également arrondi terminé à chaque extrémité par un appendice très court, dentelé. Une carène centrale, peu marquée se poursuit antérieurement par un callus élargi, glabre et charnu. Deux callus bifides se chevauchent à partir de la base du labelle. Le plus postérieur est formé de deux crêtes parallèles qui s'arrêtent au niveau de la base du lobe médian. Le callus antérieur, plus court est à apex échancré plutôt que réellement bifide.
     Colonne cylindrique, quelque peu élargie à la base, de 1 cm.
     Pédicelle de deux centimètres.
Observations

     Pétales et sépales jaune verdâtre tachés de brun avec quelques barres transversales de même couleur. La base des segments floraux est marquée de brun clair. Colonne et labelle blancs. Disque du labelle jaune vif, lobe médian marqué de deux bandes longitudinales brun/rouge de part et d'autre de la carène centrale.
    
La végétation a quelques traits communs avec celle du Phalaenopsis javanica alors que la fleur fait penser à celle de Phalaenopsis gigantea. L'absence de pied à la base de la colonne et la forme elliptique-obovale des pétales font la différence. L'aspect de la fleur est également plus «ouvert» chez le Phalaenopsis doweryënsis.
      Depuis la description de Phalaenopsis doweryënsis deux autres espèces très proches également de Phalaenopsis gigantea ont été décrites; Phalaenopsis rudumensis également originaire du Sabah (que l'on peut considérer comme synonyme de Phalaenopsis doweryensis) et Phalaenopsis kapuasensis originaire du Kalimantan occidental, situé exactement à l'opposé du Sabah sur l'île de Bornéo.

Historique
 
     Encore rare en culture. La croissance est lente mais plus rapide que celle de Phalaenopsis gigantea.
Phalaenopsis doweryensis a été décrit par Garay & Christenson dans le livre de Christenson Phalaenopsis: a monograph: 115 (2001).
Ci-dessous extraits de la description.
 
 
Evolution moyenne des températures, de la pluviométrie et de l'humidité relative à Bornéo, altitude 150 mètres (région de Pontianak)
 
Précédent Suivant