François Alexandre Régnier (1843?-1929)
 
François Alexandre Régnier est l'un des premiers horticulteurs français qui se soit lancé dans la culture des orchidées pour la production de fleurs coupées. Spécialiste de la culture des œillets en même temps que maraicher, Régnier s'intéressa très vite aux orchidées et aux plantes tropicales. Son frère Auguste, ancien élève du Museum, qui était parti en 1876 au Cochinchine comme soldat d'infanterie de marine fut vite attaché au Jardin Botanique de Saigon et voyagea pour collecter des nouveautés qu'il put lui faire parvenir. Ainsi, dès 1881 Régnier présenta de nouvelles plantes à la Société d'Horticulture de France.
Il commença lui-même une série de voyages en 1881, voyages pendant lesquels il visite la Cochinchine, l'Annam, le Cambodge, le Laos, le Siam, les Philippines et le Brésil.
En 1885 son frère Auguste Régnier fut assassiné comme les deux aides qui l'accompagnaient alors qu'il était à la recherche de paphiopedilum nouveaux au Cambodge.
Régnier partit aux Philippines pour collecter des phalaenopsis destinés à la production de fleurs coupées. Son absence dura 6 mois entre aout 1894 et janvier 1895 ; sur les 16.000 plantes ramassées, 1.200 survécurent au transport et purent être cultivées à Fontenay-sous-Bois. Les serres de culture étaient maintenues à une température variant entre 21 et 24° C, les plantes disposées sur des tablettes en gradin pour être placées le plus près possible du vitrage. Un léger repos de végétation était marqué après la floraison, pendant 4 à 6 semaines ce qui était la norme à cette époque. Deux espèces principales étaient en culture, Phalaenopsis amabilis et Phalaenopsis schilleriana.
Sa collection comprenait essentiellement des plantes originaires du sud-est asiatique
Il était installé au 44 de l'avenue Marigny, aujourd'hui avenue Foch à Fontenay-sous-bois, non loin du bois de Vincennes.

La serre de Régnier en 1897
Traduction de la description de Reichenbach dans L'Orchidophille en 1888
RETOUR
RETOUR PERSONNAGES