Franz Julius Ferdinand Meyen (1804-1840) & Johannes Conrad Schauer (1813-1848)
-DECOUVERTE ET DESCRIPTION DE PHALAENOPSIS EQUESTRIS-
 
Franz Julius Ferdinand Meyen
Médecin, cytologiste et botaniste prussien, protégé d'Alexandre Von Humboldt. De 1823 à 1826 il étudie la médecine à l'université de Berlin puis effectue son service militaire à l'hôpital de la charité dans la même ville de 1826 à 1827. Il sert ensuite comme médecin militaire à Cologne, Bonn et Postdam. Pendant son temps libre il poursuit ses recherches en botanique, écrit un ouvrage sur l'étude anatomique des cellules végétales. En 1828 il est élu à l'Académie Allemande de Sciences Naturelles et en 1830 il fait paraitre Phytonomie la première étude importante sur l'anatomie des plantes qui assoit définitivement sa réputation alors qu'il n'est âgé que de 25 ans. Il y décrit les structures cellulaires observées au microscope et tente d'identifier le mouvement des fluides dans les plantes. Pour apprécier le travail révolutionnaire de Meyen il convient de noter que bien que la découverte du noyau cellulaire soit généralement attribuée au botaniste écossais Robert Brown (1773-1858) en 1831, Meyen avait déjà identifié l'élément dans des algues vertes en 1826.Entre 1830 et 1832, recommandé par Humboldt il fait partie d'une expédition autour du monde. Au cours de ces trois ans il visite le Brésil, le Pérou, la Bolivie, le Chili, la Polynésie, la Chine tropicale, la Malaisie, les Philippines et l'Amérique du nord, collectant des plusieurs centaines de spécimens de plantes et d'animaux. A son retour il publie plusieurs volumes sur son voyage et décrit de nombreuses nouvelles espèces.
A l'automne 1831 le navire de l'expédition, le Prinzess Louise, à fait escale pendant un mois dans la baie de Manille aux Philippines et Meyen voyagea quelques jours à l'intérieur des terres. C'est à ce moment qu'il collecte la plante qui sera décrite par Schauer en 1843.
En 1834 il devient professeur de botanique à l'université de Berlin. Il continue d'écrire des ouvrages de botanique et avec Heinrich Friedrich Link il coédite Jahresberichte über die Arbeiten für physiologische Botanik (1837-1839).Le genre Meyenia a été nommé en son honneur.
 
Johannes Conrad Schauer
Après avoir suivi des études au lycée de Francfort entre 1825 et 1827 il travaille pendant trois ans au jardin public de Würzburg puis décroche un poste d'assistant au Jardin Botanique de Bonn. Il y restera jusqu'en 1832. Il est ensuite en charge du Jardin Botanique de Breslau, aujourd'hui Wroclaw en Pologne. Il obtient un doctorat en philosophie à l'Université d'Erlangen-Nuremberg en 1835 et est nommé professeur de botanique à l'Université de Greifswald en 1843. Il occupera ce poste jusqu'à sa mort en 1848.
Bien qu'il n'est jamais voyagé beaucoup de botanistes et de collecteurs de plantes qui opéraient en Australie lui envoyaient des échantillons d'eucalyptus et de plantes de la famille des Myrtaceae dont il était devenu un spécialiste et sur laquelle il écrivit plusieurs livres.
Le genre Schaueria (famille des Acanthaceae) a été nommé en son honneur de même que Calothamnus schaueri et Beaufortia schaueri deux plantes de la famille des Myrtaceaes.
 
Schauer décrivit Phalaenopsis equestris sous le nom de Stauroglottis equestris dans un tome de Novorum Actorum Academiae Caesareae Leopoldino-Carolinae Naturae Curiosorum consacré aux découvertes de Meyen pendant son voyage circumterrestre. Les descriptions de plantes sont précédées par un long article sur la vie et les travaux de Meyen
 
RETOUR
RETOUR PERSONNAGES