Pieter Willem Korthals (1807-1892)
 
Botaniste néerlandais d'abord employé au Jardin Botanique de Leyde puis recruté en juillet 1830 par la Commission des Sciences Naturelles pour les Indes orientales néerlandaises. Cette commission employa dix-huit scientifiques, zoologistes, botanistes, géologues, mais aussi des artistes professionnels et les taxidermistes. Douze d'entre eux décédèrent dans les Indes néerlandaises. Korthals travailla pour cette commission de 1831 à 1836 avant de rentrer aux Pays-Bas. Il écrivit la première monographie consacrée aux Népenthes Over het geslacht Nepenthes, publié en 1839.
L'Herbier National de Leyde abrite des archives très complètes de Korthal. Ses cahiers et les rapports de ses voyages à Java, Sumatra et Bornéo sont toujours une mine d'informations.
Deux genres lui sont dédiés ; Korthalsella (famille des Santalaceae) et Korthalsia (famille des Arecaceae). Plusieurs espèces ont aussi été nommées en son honneur ;Bulbophyllum korthalsii, Aglaia korthalsii, Madhuca korthalsii, Rhaphidophora korthalsii, Knema korthalsii, Daemonorops korthalsii, Lithocarpus korthalsii, Smilax korthalsii, Piper korthalsii et Mallotus korthalsii
 
 
Dessin non publié de Korthals. Ce dessin a été vu en 1856 par Reichenbach qui n'eut pas alors l'autorisation d'en faire une copie; il put en faire une quelques mois plus tard à partir d'un autre dessin qu'il vit à Twinham Green dans la collection de Lindley et c'est sur cette base qu'il décrivit plus tard Phalaenopsis sumatrana. Cependant, ce dessin nous montre l'espèce connue maintenant sous le nom de Phalaenopsis inscriptiosinensis, facilement reconnaissable à son port, les tiges florales, entre autre, rampantes et plus courtes que le feuillage ne peuvent évoquer un Phalaenopsis sumatrana aux tiges florales longues et érigées.

 
Bulbophyllum korthalsii
source: Naturalis Biodiversity Center/Wikimedia Commons
 
RETOUR
RETOUR PERSONNAGES