HOLTTUM RICHARD ERIC (1895-1990)
-PHALAENOPSIS COCHLEARIS-
 
       Richard Eric Holttum est un botaniste britannique, né le 20 juillet 1895 à Linton, Cambridgeshire et mort le 18 septembre 1990 à Londres.
Il fait ses études à Saffron Walden (Essex) puis à York. Il entre au St John's College de Cambridge en 1914 mais doit interrompre ses études à cause de la Première Guerre mondiale où il sert comme ambulancier (il reçoit la Croix de guerre).
     Après la guerre, il reprend ses études et est diplômé en 1920. Il devient en 1922 assistant du directeur du jardin botanique de Singapour qu'il remplace dès 1925 à l'âge de trente ans. Il se consacre à l'étude des fougères de la péninsule malaise. C'est le troisième directeur Du Jardin succédant à deux autres géants de la botanique Malaise, Henry Nicholas Ridley (1888-1925) et Isaac Henry Burkill (1912-1925).
     En 1928, avec 2 cultivateurs d'Orchidées M. John Laycock et M. Emile Galistan, il fonde la Socièté Malaysienne d'Orchidophilie (maintenant OSSEA-Orchid Society of South-East Asia.). Cette même année Holttum commence à faire des semis in Vitro d'orchidées. Il réalise ses premiers hybrides en 1931, d'abord avec des Spathoglottis . Il est à l'origine d'une plante très utilisée alors pour la production de fleurs coupées, l'Aranda Deborah, nommé d'après sa fille.
     Une médaille portant son nom (la Eric Holttum medal) récompense chaque année la création d'un hybride d'orchidée.

     Il est professeur de botanique au Raffle College de 1949 à 1954.
     En 1940, ayant besoin de spécialiste de l'horticulture, Holltum, rompant avec l'usage, préfère, aux jardiniers formés aux Jardins botaniques royaux de Kew, embaucher des personnes de la région.
     Durant l'occupation japonaise, il est placé en résidence surveillée et reçoit l'ordre de continuer à entretenir le jardin. En effet l'Empereur du Japon Hiro Hito s'intéresse à la biologie et est membre de la Société Linnéenne. Il donne mandat au professeur Tanakadate de sauver et de préserver le maximum possible de documents scientifiques du Jardin Botanique. Trois jours après la chute de Singapour Tanakadate est à pied d'œuvre. Il a déjà rencontré Holttum lors d'un congrès scientifique et lui demande de rester à son poste. Tanakadate est l'ami du général Yamashita, vainqueur de Singapour, et obtient un laissez-passer pour Holttum. Il poursuit donc ses recherches qui seront publiées plus tard. Grâce au professeur Kiyoshika Watanabe, surnommé le "Military botaniste" car il était toujours en uniforme, avec une épée de samouraï, Holttum pu continuer à correspondre avec les autres jardins botaniques locaux.
     Un jour, en marchant seul dans les jardins, Holttum voit son existence sérieusement mise en danger quand un soldat japonais le menace de sa baïonnette. Toutefois, l'intervention d'un jardinier indien qui se place entre eux permet d'éviter le drame. En dépit de sa notoriété, Holttum a toujours prêté une oreille attentive à ce que disaient les jardiniers et les cultivateurs locaux à propos de leurs expériences avec les plantes indigènes. Certaines des informations recueillies de cette manière sont publiées dans son livre "Le jardinage dans les basses terres de Malaisie."
     Il se retire de ses fonctions en 1949 et devient professeur de botanique au sein de l'université de Singapour qui vient d'être créée. Il retourne en Angleterre en 1954 et s'installe à Kew et participe à l'activité scientifique des jardins royaux, notamment en travaillant sur la taxinomie des fougères.
     Pendant ses presque 70 ans d'activité Holttum a publié près de 420 titres.

     Il a décrit le Phalaenopsis cochlearis en 1964.

RETOUR PERSONNAGES
Retour