Carl Roebelen (1855-1927)
-PHALAENOPSIS SANDERIANA-
 
Roebelen fait partie de ces botanistes qui ne craignaient pas d'explorer des territoires inconnus et dangereux pour alimenter la fièvre de l'orchidée qui faisait rage en Europe.
Originaire de Geislingen, dans le Wurtemberg. Roebelen commença son apprentissage dans les jardins du roi du Wurtemberg à Friedrichshafen puis il poursuivit sa formation dans d'autres jardins d'Allemagne, de suisse et de France.
Au printemps 1880 il fut embauché par Sander à Saint Alban et partit pour le Philippines où il découvrit, entre autres, Vanda sanderiana et Phalaenopsis sanderiana. Il quitta Sander en 1882 et travailla pour son propre compte. Il ne retravailla pour Sander que pendant une courte période en 1884.
Il s'établit à Bangkok d'où il explora la Thaïlande et les pays voisins. Il visita Bornéo, Sumatra, Java, beaucoup de petites îles, la Birmanie et la Cochinchine. Il voyageait toujours à pied, presque sans équipement, et parlait huit langues ce qui lui fut très utile pendant ses pérégrinations. Il n'était jamais armé disant que " si l'on ne nuisait pas aux bêtes sauvage elles ne vous nuiraient pas ". Après s'être fait agressé un soir à Bangkok il déclara qu'il était plus en sécurité parmi les bêtes sauvages dans la jungle. Le lendemain même il était parti.
Le résultat de ses collectes était envoyé à Londres pour y être vendu aux enchères. Pendant la première guerre mondiale il fut interné en Inde. Il séjourna ensuite en Suisse et fut autorisé à rentrer en Thaïlande en 1924. Il mourut pendant un déplacement dans le nord du pays.
Comme beaucoup de ses confrères, Roebelen ne révélait jamais le lieu exacte de ses découvertes et malheureusement toutes ses photos et notes de voyage ont été perdues.
Une de ses découvertes les plus fameuses reste Phoenix roebelenii. Son nom a été commémoré avec Aerides roebelenii et Paphiopedilum philippinense var. roebelenii
Vanda sanderiana Phalaenopsis sanderiana Aerides roebelenii
(d'après Xenia)
Paphiopedilum philippinense var. roebelenii
 
Article de Carl Roebelen sur les Phalaenopsis aux Philippines dans le Gardener's Chronicle en 1890
Texte de la lettre de Roebelen à Sander sur la destruction de la première collecte de Phalaenopsis sanderiana.
Une partie de la correspondance entre Roebelen et Sander est disponible à cette adresse :
https://www.sandersorchids.com/sanders-orchids/the-orchid-hunters/letters-from-roebelen/
 
RETOUR
RETOUR PERSONNAGES