William Smith Kimball (1837-1895)
-PHALAENOPSIS KIMBALLIANA ET P. SUMATRANA VAR. KIMBALLIANA SYNONYMES DE P. REICHENBACHIANA-
 
Homme d'affaire étatsunien. Il a été fondateur de Kimball Tobacco Factory à Rochester, dans l'état de New York, qu'il a construit autour d'une poignée de petits dispositifs liés au tabac inventés par l'un de ses employés. Kimball est devenue l'une des plus grandes sociétés mondiales de produits du tabac de l'époque avec une production annuelle de 750 millions de cigarettes. Sa fortune lui a permis de devenir un des plus grands collectionneurs d'orchidées aux Etats-Unis à la fin du XIXème siècle.
Ses serres étaient ouvertes au public sans contraintes si l'on s'y présentait entre 9 heures du matin et 4 heures de l'après-midi mais étaient fermées le dimanche. Tous les genres d'orchidées y étaient représentés sous la garde de son chef de culture, Mr Savage, mais la spécialité maison était la collection de paphiopedilum qui était considérée comme la plus riche ; quelques hybrides y avaient été réalisés comme le Paphiopedilum X Celia un croisement de Paphiopedilum tonsum et de Paphiopedilum spicerianum en 1890.
Outre Phalaenopsis kimballiana et Phalaenopsis sumatrana var. kimballiana tous deux synonymes de Phalaenopsis reichenbachiana plusieurs orchidées ont été nommées en l'honneur de Kimball ; Vanda kimballiana (Holcoglossum kimballianum), un hybride de Sanders, Masdevallia caudata par Masdevallia veitchiana, le Masdevallia kimballiana, Cattleya kimballiana, synonyme de Cattleya trianae (après savoir été pris pour un Cattleya mendelii), Schomburgkia chionodora var. kimballiana (Myrmecophila galeottiana), Angraecum kimballianum (Oeoniella polystachys), Paphiopedilum Kimballianum (dayanum x rothschildianum) qui a donné lieu en 1895 à une querelle d'experts entre rolfe et O'Brien l'un écrivant dans The Orchid Review, l'autre dans le Gardener's Chronicle, Spathoglottis kimballiana.
Cattleya kimballiana
(Lindenia)
Paphiopedilum kimballianum Holcoglossum kimballianum Spathoglottis kimballiana
La collection de paphiopedilum de Mr Kimball comprenait plus de 400 espèces et hybrides différents dont plusieurs variantes de Paphiopedilum insigne. Cette espèce commençait à être utilisée pour la production de fleurs coupées et à la même époque un producteur de New York pouvait couper plus de 10 000 fleurs par saison.
Ci-dessous l'article qui accompagne la photo.
 
Ci-dessous deux extraits de American Florist pour une petite visite chez William Smith Kimball
 
 
 
 
 
RETOUR
RETOUR PERSONNAGES