Obtention de plantules par boutures de tiges
 

     Les horticulteurs ont tenté très tôt de profiter de la possibilté d'obtenir de nouvelles plantes à partir des hampes florales. La méthode la plus ancienne a consisté à placer des pédoncules coupés à la surface de mousse ou de tourbe grossière, avec une température soutenue.
     A la fin du XIXième siècle certain utilisaient même une mèthode de 'bouturage' en trempant les hampes florales défleuries dans de l'eau.
    
Plusieurs méthodes plus ou moins complexes sont utilisables sans installations trop particulières. Les pourcentages de réussite sont versatiles et ne sont pas aussi constants qu'avec les méthodes in-vitro.
    
La méthode la plus simple, mais aussi la plus aléatoire consiste à placer des hampes florales coupées avant l'ouverture des premiers boutons dans des conditions de chaleur soutenue, de l'ordre de 25°c, et d'humidité constante (80%). Un traitement préventif avec un fongicide puissant à large spectre d'action est indispensable.
    
 Plus sophistiquée, mais probablement plus efficace, la méthode suivante demande un minimum d'installation, à commencer par un terrarium. En outre, il faut du sphagnum, suffisamment de graviers d'un demi-centimètre pour remplir sur trois centimètres de hauteur le terrarium, de l'eau de pluie ou de l'eau déminéralisée pour arriver presque au niveau des graviers, des tubes fluorescents, quelque produits cités plus bas. Tout ce matériel est utilisé de la façon suivante.
    
Placer les graviers dans le récipient choisi, remplir d'eau pour arriver juste dessous le niveau des graviers, recouvrir ceux-ci avec le sphagnum en le disposant très régulièrement. Placer le récipient sous un éclairage de tubes fluorescents de type "Grow lux".
    
Eviter les rayons du soleil ce qui nuirait à la bonne conservation de la mousse. Couvrez en laissant un espace de deux à trois centimètres pour assurer une bonne ventilation. Compenser l'évaporation régulièrement par des apports d'eau distillée ou d'eau de pluie. L'installation de la mousse dans des conditions normales demande environ un mois. Il ne faut jamais laisser la mousse se dessécher. Ce type de terrarium peut très bien servir d'hôpital pour des plantes d'orchidées en position délicate.
    
Pour de meilleurs résultats, il faut utiliser des tiges fraîches ayant au moins une fleur bien épanouie. On peut aussi obtenir des résultats, mais plus irréguliers, avec de vieilles hampes. Couper la tige le plus près possible de la plante, on peut ainsi obtenir un oeil supplémentaire utilisable. Il est possible de conserver les tiges coupées un jour ou deux avant l'opération suivante, en les plaçant dans un vase ou dans le terrarium. Eviter tout dessèchement trop important.
    
Retirer délicatement la petite bractée qui recouvre chaque bourgeon. C'est la partie la plus délicate de l'opération, il ne faut absolument pas endommager l'oeil. Utiliser pour cela un scalpel ou la pointe d'une lame de rasoir au préalable découpée. Puis, il faut tronçonner la hampe en coupant nettement 4 à 5 mm sous le bourgeon et en laissant tout l'entre-noeud jusqu'au bourgeon suivant. Cette partie n'est conservée que pour faciliter les manipulations à venir. Chaque tronçon est stérilisé. Utiliser pour cela de l'hypochlorite de calcium (210° chlorométrique) à la dose de 35 gr par litre d'eau. Tremper pendant dix minutes, puis éventuellement rincer 10 autres minutes dans de l'eau distillée.
    
En se servant d'une épingle à chapeau, percer longitudinalement la tige à partir de l'extrémité munie du bourgeon de façon à atteindre le niveau de ce dernier. Puis, avec un cure dent en bois, agrandir cette cavité puis, avec du papier la nettoyer soigneusement pour retirer les débris de tissus.
    
Tremper l'extrémité évidée de la tige dans la poudre pour remplir la cavité, puis compléter éventuellement avec un cure dent. Oter l'excédent de poudre. Si cela est nécessaire pour la reconnaissance des variétés, on peut marquer chaque tronçon d'une couleur, voire les numéroter en fonction de leur emplacement sur la tige pour repérer les sections donnant les meilleurs résultats.
    
De nombreuses formulations ont été testées et ont donné des résultats satisfaisant. La formule suivante en est un peu la synthèse.

-92 gr de gélatine alimentaire.

-0,5 gr d'acide borique.

-5 gr d'un engrais complet de formule 20-10-20 ou équivalent.

-0,5 gr de 6-B.A.P. ou acide Benzyl aminopurine (Benzyl adénine).

-2 gr d'un fongicide à large spectre d'action de type Benlate.

-0,2 gr de 3-acide Indol acétique.

-0,1 gr de 3-acide Indol butyrique.

     Ecraser et mélanger le tout dans un mortier pour obtenir une poudre homogène.
    
Déposer les tronçons sur la mousse dans le terrarium en évitant de mettre en contact les parties traitées avec la mousse. Deux à trois semaines plus tard, au contraire, les planter légèrement.
    
La première feuille apparaît normalement après un mois et les plantules sont bien établies au bout de trois mois. Il n'est pas exceptionnel de voir sortir deux ou trois plantules à partir d'un bourgeon.

 
<<Précédent
 
Suite>>