Evolution de la classification du genre Phalaenopsis

       1874 Reichenbach (11 espèces)
       1882 Burbidge (24 espèces)
       1883 Bentham & Hooker avec deux sections (15 espèces)
       1886 Rolfe avec quatre sections (28 espèces)
       1888 Pfitzer (35 espèces)
       1968/69 Sweet fait une mise à jour importante (43 espèces)
       1982 Shim travaux non suivis car trop « révolutionnaires » avec un complexe Phalaenopsis divisé en trois genres, Doritis, Polychilos et Phalaenopsis (12 espèces)
       2001 Christenson avec le rattachement des genres Kingidium et Doritis (64 espèces)
       2013 Cribb & Schuiteman simplification avec seulement deux sous-genres et le rattachement des genres Lesliea et Nothodoritis (64 espèces)
       2014 Cribb, Kocyan & Schuiteman avec le rattachement des genres Ornithochilus, Sedirea et Hygrochilus (71 espèces)

A ce jour -janvier 2017- 92 espèces, sous-espèces et hybrides naturels sont "officiellement" répertoriées par la liste de Kew que tout le monde peut consulter. Cette liste est évolutive et doit être considérée comme un simple outil de travail. Tous les botanistes n'y souscrivent pas.

La dernière classification proposée est la suivante
 
Genre Phalaenopsis
Sous-genre Phalaenopsis
          section Phalaenopsis 9 espèces

Phalaenopsis amabilis
Phalaenopsis philippinensis

Phalaenopsis aphrodite
Phalaenopsis sanderiana

Phalaenopsis celebensis
Phalaenopsis schilleriana

Phalaenopsis equestris
Phalaenopsis stuartiana

Phalaenopsis lindenii

          section Polychilos 33 espèces

Phalaenopsis amboinensis

Phalaenopsis cornu-cervi
Phalaenopsis fuscata
Phalaenopsis kunstleri
Phalaenopsis mariae
Phalaenopsis pantherina
Phalaenopsis tetraspis


Phalaenopsis bastianii
Phalaenopsis doweryensis
Phalaenopsis gigantea
Phalaenopsis lueddemannia.
Phalaenopsis mentawaiensis
Phalaenopsis pulchra
Phalaenopsis venosa


Phalaenopsis bellina
Phalaenopsis fasciata
Phalaenopsis hieroglyphica
Phalaenopsis luteola
Phalaenopsis micholitzii
Phalaenopsis reichenbachia.
Phalaenopsis violacea

Phalaenopsis cochlearis
Phalaenopsis fimbriata
Phalaenopsis inscriptiosin.
Phalaenopsis maculata
Phalaenopsis modesta
Phalaenopsis robinsonii
Phalaenopsis viridis

Phalaenopsis corningiana
Phalaenopsis floresensis
Phalaenopsis javanica
Phalaenopsis mannii
Phalaenopsis pallens
Phalaenopsis sumatrana
Sous-genre Parishianae
          section Aphyllae 8 espèces

Phalaenopsis honghenensis
Phalaenopsis wilsonii

Phalaenopsis lowii
Phalaenopsis zhejiangensis

Phalaenopsis natmataungen.

Phalaenopsis stobartiana

Phalaenopsis taenialis


            section Deliciosae 5 espèces

Phalaenopsis chibae

Phalaenopsis deliciosa

Phalaenopsis finleyi

Phalaenopsis mirabilis

Phalaenopsis mysorensis

            section Esmeralda 3 espèces

Phalaenopsis buyssoniana

Phalaenopsis pulcherrima

Phalaenopsis regnieriana

            section Parishianae 6 espèces

Phalaenopsis appendiculata

Phalaenopsis thailandica

Phalaenopsis gibbosa



Phalaenopsis lobbii



Phalaenopsis malipoensis

Phalaenopsis parishii

Sous-genre Ornithochilus 3 espèces

Phalaenopsis cacharensis

Phalaenopsis difformis

Phalaenopsis yingjiangensis
 

Sous-genre Hygrochilus 5 espèces

Phalaenopsis hygrochila


Phalaenopsis japonica


Phalaenopsis marriottiana

Phalaenopsis tsii

Phalaenopsis subparishii
 
Janvier 2017. On peut remarquer à ce jour que les espèces qui étaient auparavant dans les genres Ornithochilus ou Hygrochilus n'ont aucun hybride enregistré avec les espèces appartenant "historiquement" au genre Phalaenopsis. Seul Sedirea japonica a donné des hybrides avec des plantes ayant appartenu aux genres Hygrochilus et Phalaenopsis. Dans ce dernier genre les hybrides ont été obtenus avec Phalaenopsis amabilis, Phalaenopsis XLeda (amabilis x stuartiana), Phalaenopsis schilleriana, Phalaenopsis pulcherrima et un hybride complexe le Phalaenopsis XKyoto.
 
Retour